Idées

Les méthaniseurs domestiques : vraie ou fausse bonne idée ?

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation est un processus de transformation biologique consistant à transformer des matières organiques (végétaux, animaux, champignons …) à l’aide de micro-organismes microbiens. Ces micro-organismes produisent deux éléments : du digestat, qui est le résidu issu de la digestion des matières organiques, et du biogaz, qui est issu de la fermentation anaérobie et se compose majoritairement de méthane et de dioxyde de carbone.

Il est possible de décomposer le digestat afin de le revaloriser en tant que fertilisant. Quant au biogaz, il s’agit en théorie d’une excellente énergie verte. La production d’1 kWh d’énergie par un méthaniseur permettrait d’éviter l’émission de 200g de CO2 par rapport aux méthodes classiques.

La méthanisation domestique : avantages et contraintes

Nous retenons 4 grands atouts associés à la méthanisation domestique :

  • Un impact sonore très faible
  • Un impact RSE potentiellement positif avec la valorisation du biogaz et du digestat
  • Une réduction des factures d’électricité pour les particuliers qui peuvent produire leur électricité grâce à un compteur électrogène, chauffer leur eau sanitaire dans une chaudière grâce au méthane, s’éclairer avec des ampoules biogaz et se chauffer avec un chauffage à air pulsée
  • Une aide de l’état pour l’installation de méthaniseurs

La méthanisation domestique présente néanmoins plusieurs grands inconvénients :

  • De fortes odeurs qui peuvent incommoder les résidents
  • Une rentabilité économique qui reste difficile à atteindre du fait du coût très élevé du méthaniseur domestique
  • Une production de biogaz qui dépend de nombreux paramètres comme la qualité des déchets organiques, la chaleur ambiante, la fréquence d’alimentation de l’unité… (sans alimentation régulière des micro-organismes, ils finissent par disparaître)
  • Des démarches lourdes pour installer des méthaniseurs (déclaration mairie, PC, ICPE, parfois avis de l’Autorité environnementale...)
  • Des risques avérés, comme les fuites de gaz (ammoniac, sulfure d’hydrogène, méthane), la présence de métaux lourds ou de bactéries résistantes dans le digestat ainsi que des risques limités d’explosions ou d’incendies

Face à ces multiples contraintes, la méthanisation semble encore peu adaptée aux immeubles résidentiels. Une telle installation à beaucoup plus de sens dans des projets beaucoup plus globaux comme les groupements d’agriculteurs, les collectivités territoriales, les industries ou les stations d’épuration.

L’alternative que nous identifions : les déshydrateurs

Contrairement aux méthaniseurs, les déshydrateurs n’émettent pas de mauvaises odeurs et ne présentent pas de risque environnemental ou d’explosion. Les déchets organiques étant majoritairement composés d’eau, les déshydrateurs permettent de réduire leur poids de 90% tout en les transformant en poudre inodore.

Le poids des déchets étant plus faible, les déshydrateurs permettent d’effectuer des économies significatives sur le transport de ces déchets. Les déshydrateurs ont ainsi un bon impact RSE et permettent de gagner des crédits BRIM. Enfin, la poudre obtenue peut ensuite être revalorisée dans des méthaniseurs.

Envie d’en savoir plus ?

Intéressé(e) par l’installation de déshydrateurs dans vos immeubles ? Besoin de précisions techniques pour passer le pas ? Indécis sur le prestataire à choisir ? Des questions sur le coût d’un déshydrateur, les délais d’installation, les meilleurs prestataires ? …

Pick-a-Brick a couvert toutes ces questions pour vous !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Pour ne rien rater, recevez régulièrement notre actualité et nos publications directement dans votre boîte e-mail